Société Secrète de Cryptozoologie
Bienvenue sur le forum de la SSC.

Veuillez vous enregistrer pour pouvoir débatre avec les autres membres, ou poster
vos sujets.
Nous vous souhaitons une bonne visite du forum,

Cordialement,

L'administration

Forum du site de la SSC


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Le créateur de la Cryptozoologie

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1Le créateur de la Cryptozoologie Empty Le créateur de la Cryptozoologie le Mer 2 Sep - 20:47

Admin


Admin
Biographie

Le créateur de la Cryptozoologie Bhold72ppp6lm

Bernard Heuvelmans est né le 10 octobre 1916 au Havre.
Originaire de Belgique, il effectue ses études supérieures à l'Université Libre de Bruxelles. A l'âge de 23 ans, il obtient le titre de docteur ès Sciences. Sa thèse est consacrée à l'étude de la dentition de l'Oryctérope (Orycteropus afer), un mammifère africain très particulier, seul représentant de l'ordre des Tubulidentés. Il publiera de nombreux travaux scientifiques notamment dans le bulletin du Musée royal d'Histoire naturelle de Belgique. Mais ses intérêts ne s'arrêtent pas à sa vocation zoologique; humaniste au sens large, il publiera deux ouvrages à la fin de la guerre: L'homme parmi les Etoiles (1944) et L'Homme au Creux de l'Atome (1943).

Installé à Paris et plus particulièrement à St-Germain-des-Prés dès 1947, il sera comédien, musicien de jazz ("De la bamboula au Be-bop", 1949), écrivain ("Le Secret des Parques" en trois volumes: "La Prolongation de la Vie", "La Suppression de la Mort", "Le Rajeunissement", 1951 à 1952).
Ayant un don certain pour les langues, il traduira de nombreux ouvrages scientifiques comme le "Monde secret des Animaux" du Dr Maurice Burton, réédité par la suite en sept volumes sous le titre "Encyclopédie du Monde animal".

Dès 1948, il est attiré par les énigmes que posent les animaux encore inconnus de la Science, ceux dont l'existence n'est pas encore établie sur des preuves concrètes indiscutables, mais repose sur des indices, des témoignages, des légendes, des traces, des fragments de dépouilles, voire des photos ambiguës. Après cinq années de recherche, il publie en 1955 "Sur la Piste des Bêtes ignorées", édité en plusieurs langues et vendu à plus d'un million d'exemplaires. C'est là qu'il pose les bases d'une nouvelle discipline scientifique, la cryptozoologie ou "science des animaux cachés".



Suivront en 1958 "Dans le Sillage des Monstres marins", "le Kraken et le Poulpe colossal", en 1965, "Le Grand Serpent-de-Mer: le mystère zoologique et sa solution". En 1974, il publie encore, avec son collègue soviétique Boris F. Porchev, "L 'Homme de Néanderthal est toujours vivant", où il raconte dans quelles circonstances très particulières il découvrit un Hominidé inconnu qu'il nommera Homo pongoïdes (homme à aspect de singe anthropoïde). Viennent ensuite "Le Derniers Dragons d'Afrique" en 1978 et "La Bête humaine d'Afrique" en 1980.

Pendant toutes ces années, il voyage à travers l'Afrique, l'Europe, les Amériques et l'Indonésie à la recherche d'indices, mais aussi pour photographier d'innombrables espèces animales.

Mais ses activités ne s'arrêtent pas là. Dès les années soixante, il participera très activement avec la télévision ("Sherlock au Zoo") ou la radio ("Les Coulisses de l'Arche de Noé" sur France-Inter) à de nombreuses émissions diverses en France, Angleterre, Belgique, Italie, Suisse, Canada, Etats-Unis et Russie.

En 1975, il fonde en Dordogne le premier centre mondial de recherches cryptozoologiques où il rassemble sa documentation unique. Lorsque se crée en 1982 à Washington l'International Society of Cryptozoology, Bernard Heuvelmans est tout naturellement élu président. Il publiera de nombreux articles en anglais, dans la revue "Cryptozoology".
Dès 1988, le Centre de cryptozoologie est transféré au Vésinet, dans la banlieue parisienne.

En 1990, Bernard Heuvelmans est nommé membre d'honneur de l'Association cryptozoologique de Russie. Dès 1995, les éditions Kegan Paul International commencent la publication en anglais des œuvres complètes de cryptozoologie de Bernard Heuvelmans.

Agé de 80 ans, en 1997, il reçoit le prix Gabriel Peters (Science Fantastique) de l'Université de Hambourg.

En 1999, fidèle à ses engagements pris avec le musée cantonal de zoologie de Lausanne en 1987 déjà, Bernard Heuvelmans dépose l'ensemble de sa documentation et archives au musée.

Le 12 octobre 1999, ouverture officielle du Département de cryptozoologie B. Heuvelmans et vernissage de l'exposition "Cryptozoologie" au musée de zoologie à Lausanne.

Bernard Heuvelmans est mort le 22 août 2001, à l'âge de 85 ans.

Voir le profil de l'utilisateur http://cryptozoologie.jimdo.com

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum